Fighting Layer – Bases & Personnages

 

Le Season Game est de retour en 2017 ! Merci à tous pour votre participation en 2016, suite au succès de cette première année, nous avons décidé de reconduire le principe du Season Game, et on commence 2017 avec Fighting Layer !

Voici une petite vidéo d’intro pour vous mettre dans l’ambiance, elle a été faite par Tohm !

 

Et quoi de mieux en guise de premier article, que le descriptif du système de jeu et la liste des perso ? C’est parti !

1. Système de jeu

C’est un jeu Arika post-SFEX, on est en Décembre 98, le développeur dispose donc de toute son expérience acquise sur Street EX et ça se ressent dans le gameplay et la gueule des perso ! 6 boutons, des coups normaux, des Spéciaux, des Supers, un Overhead qui coûte une barre, des Super Cancel Super, quelques Juggles et une peu de folie dans toutes les animations de Spécial et de Super. La grande nouveauté vient de la possibilité de faire un Step typique des jeux Tekken via Avant + HP pour aller vers le fond du stage et Avant + HK pour aller vers le devant, pratique pour éviter les boules ou les attaques frontales, cette feature fait à elle seule de Fighting Layer un jeu de combat unique, probablement assez proche de ce que sera Tekken X Street Fighter en 2048, peut-être…

Les développeurs ne se sont pas arrêtés en si bon chemin, ils ont implémenté de nombreuses features très intéressantes, en allant probablement s’inspirer de ce qu’il s’est fait entre temps chez la concurrence avec notamment une autre vision du Parry et des Dragons EX chers à la série Street Fighter III, sorti presque deux ans plus tôt (Février 97).

CLASH

Le premier s’appelle le Clash et c’est probablement le système le plus spectaculaire du jeu ! Il se produit quand deux hitbox rouges se touche sans qu’aucune hurtbox bleue ne soit touchée ! Voici le résultat en image ci-contre à gauche. Les deux personnages s’immobilisent, une onde violâtre / rosée apparaît et il ne vous reste plus qu’à réagir le plus vite possible ! En effet, il se produit alors un mécanisme qui fait que votre coup Clashé est cancellable par n’importe quel coup de votre movelist dans les quelques frames qui suivent le Clash ! Vous avez une barre de Super ? Claquez-là ! Votre perso a un Dragon ? Bourrez-le ! Mais pensez bien à une chose : votre adversaire peut très bien réagir avant vous et prendre l’avantage, alors sortez une attaque rapide ou au moins invincible !

 

HARD REVERSAL

On connait tous le Reversal n’est-ce pas ? Ca désigne n’importe quel mouvement que vous effectuez en sortant d’une mise au sol ou d’un Blockstun sans passer par la case Neutral.


Originellement le Reversal ne désignait que les coups Super et Spéciaux. Il a vu son étendue fortement réduite aux coups Spéciaux et Super invincibles pour désigner communément les Dragons notamment, mais techniquement on peut considérer que se relever en cr. LP dès la première frame de relevée est un Reversal cr. LP, de même qu’on peut se relever en Reversal Choppes à 2X ou à Karnov ! Nous nous égarons, mais pas inutilement, je voulais vous parler de cet abus de langage qui veut que Reversal = Dragon.


Ici, dans Fighting Layer, les développeurs ont peut-être voulu tuer cet abus de langage en créant le Hard Reversal ! Il ne peut être utilisé que si vous avez une barre d’EX : vous allez voir où je voulais en venir en parlant de Dragons EX de Street 3 ! Dans ce dernier, la plupart des Dragons ne sont « invincibles » que si vous vous en servez en EX. Dans Fighting Layer les Dragons ont « un peu » d’invincibilité, c’est à dire de l’invincibilité avec quelques frames actives. Par contre quand vous utilisez votre barre pour un Hard Reversal, vous êtes « gavé » d’invincibilité avec pleins de frames actives et ça fait mal !

Attention ==> Ce Hard Reversal ne peut être utilisé qu’à la relevée, pas en sortie de Blockstun et il faut appuyer sur deux boutons de force équivalente (genre MP+MK) avant de se relever pour sortir ce Hard Reversal ! Chaque personnage possède un Hard Reversal différent, à vous de tous les découvrir et de les anticiper. Petite illustration en vidéo, à 20m39sec, Allen piffe une Super, se fait (joliment) punir, puis repiffe un dragon : Blair est mise au sol et se relève en Hard Reversal !

SUPER ELUSION

Si vous avez regardé la vidéo précédente, vous aurez noté quelques secondes après le Hard Reversal que le Allen s’est fait chopper mais n’a pas fait une simple déchoppe : il a lancé une Super Elusion… C’est un mécanisme important à vous présenter, bien propre à ce jeu. Je l’écris en jaune pour que vous fassiez plus facilement le lien avec ce petit symbole de dragon dorée dans les coins inférieurs de l’écran, voir la précédente photo sur le Clash. C’est un élément de gameplay à côté duquel vous ne pouvez pas passer, sans lui vous allez perdre des parties c’est sûr et certain ! Les petits malins qui bourrent les boutons quand ils s’énervent sur la borne vont vite apprendre à calmer leurs habitudes de clapotis des boutons ! En effet ce coup peut être déclenché à n’importe quel instant de la partie, que vous soyez choppé, au sol, en l’air, entrain de taper ou vous faire comboter ! Il fera sortir votre personnage du pressing de l’adversaire et vous redonnera trois barres de furie tout en étant safe ! Elle est pas belle la vie ? Bon OK, pas si belle que ça, vous n’avez droit de claquer qu’une seule Super Elusion pendant tout le match  (et j’ai bien écrit le match, pas le round !) il est donc fortement conseillé de garder cette arme comme ultime ressource lorsque tout peut sembler perdu ! Ce coup se déclenche avec les trois Pieds, tout simplement.


HARD ATTACK

Allez venez je vous emmène encore plus loin dans ce jeu, promis après j’arrête ! Reviendez encore à la vidéo précédente… Laissez passer ce match horrible qui donne l’impression que le match up c’est 10 – 0 entre Lan et Clemence, et attaquez le match Blair George, premier Round, 25min55sec… Alors que George a déjà piffé pas mal de Dragons, il finit par acculer Blair dans un des 4 coins : elle attend un nouveau pif de sa part et met la garde basse : Erreur ! George lui sort alors sa botte secrète : la Hard Attack ! C’est un coup overhead pour lequel il y a trois issues :

  • L’adversaire bloque haut : RAS il a la garde.
  • L’adversaire ne bloque rien, ni haut ni bas : il est propulsé à l’autre extrémité du stage et prend de bons dégâts mine de rien
  • L’adversaire est en garde basse : c’est le drame, il s’ensuit un crumple à la SF4 quand vous mangez une focus, et là c’est la foire au combo ! Attention, il y a peu de damage reduce et la barre de furie se remplit facilement dans Fighting Layer, donc une ouverture sèche ça peut faire facilement 60% de barre de vie en moins ! Priez pour avoir votre Super Elusion de disponible si y a balle de match pour votre adversaire et que vous prenez overhead !

EASY COMBINSATION MOVE

Comment ça j’avais promis que j’arrêtais ? Allez, juste une phrase pour vous dire qu’il existe un dernier système de combat, d’une simplicité enfantine : les Easy Combination Move, en appuyant sur une combinaison de lights (très souvent LP ou LK parfois) en chain cancel, vous allez sortir un « auto-combo » avec plusieurs variations possibles pour certains personnages, incluant des overheads ou des lows pendant l’auto-combo… Par le plus grand des miracles ces Easy Combination Moves sont cancelables par tout et n’importe quoi… Ce jeu c’est la fête on vous dit !


2. Les Personnages

Extrait de l’article sur Neo-Arcadia, rédigé par un certain Captain Algeria, porté disparu dans le versus, une sombre histoire de crampe au pouce…

 

a
Tetsuo Kato: Le personnage principal du jeu, sorte de karaté boy, il reprend les coups de plusieurs personnages issus d’autres séries de jeux de baston, un mix entre Akira de Virtua Fighter et Ryo de Art of Fighting.
b
George Jensent: Rescapé des 70’s, il possède un style de combat plutôt large, entre Jean-Claude Vandamme, Iron Fist (le super héros Marvel), et Austin Powers. Un mélange entre Lee (Karnov’s Revenge) et Bryan Fury (Tekken)
c
Hong Gillso: Prenez le taekwondo et les coups de Kim Kaphwan, greffez tout ça sur le corps de Hwarang (Tekken), et vous aurez Hong. Perso hyper speed et facile à jouer, parfait pour les débutants (trop parfait même…). possède un contre et un jeu de stance étrange…
d
Lan Yinghua: Cette fois, c’est Chun-Li qui est copiée. Lan est une de ces chinoises pro du kung-fu. (infinis dans tous les sens inside, divekick, esquives)
e
Janis Luciani: Une tueuse à gage tout en latex se battant avec des bâtons. (elle a deux stances de jeu, une normale et une en activant la super, ça lui permet de se déplacer librement sur l’espace de combat, mais elle ne peut plus sauter ni se baisser et porte désormais des couteaux, elle peut même s’en servir de projectile)
f
Exodus: Encore un de ces catcheurs foutus hors des rings pour cause de tricheries et autres coups bas. Pas très réglo, Exodus se bat en utilisant des tables, des chaises, en crachant de l’essence enflammée et en donnant des coups de phalus à la Gief SFV.
g
Shang Fenghaung: Encore un hongkongais! Le personnage le plus rapide du jeu; Une sorte de Vega/Balrog asiatique, assez peu fort.
h
Jigjid Bartol: Un sumo aux airs de Goro Daimon (KOF’), et avec quelque chose de Caffeine Gaira, un mix entre Dictateur et C. Viper.
   Sessyu Tsukikage: Le ninja du jeu. Disparitions, shuriken, rapidité, furtivité,… , bref le lot quotidien de tout ninja qui se respecte. Bon contrôle de l’espace de jeu, y a du Doctrine Dark là-dedans.
j
Capriocio: Un natif des forets sud-américaines. Plutôt original, ce shaman amazonien se bat en utilisant toutes sortes de spores et champignons, il peut les lancer et les faire revenir. Bon contrôle des airs aussi, personnage inclassable.
k
Allen Snider: Encore un shotokan, mais bon Allen est une vrai bouffé de fraîcheur dans le monde hyper sérieux des shotos (Dan Hibiki non compris). Un mélange entre Dan Hibiki, et Cobra. A des combos 100% en corner avec 3 barres et simple à faire. Perso accessible.
l
Blair Dame: Une riche qui aime se battre. Le même personnage que dans Street Fighter EX, mélange de Cammy/FeiLong
m
Joe Fendi: Un boxeur black comme il y en a tellement dans les jeux de baston (Heavy D, Balrog, Python, Combo, Mike, Dudley, …). Son gameplay est passé sur le fait qu’il faut sortir la super (qui ajoute des pics à vos gants de boxe, normal) et à rentabiliser au mieux vos phases de jeu quand la super est active. Peut pomper de la vie à l’adversaire.
n
Clemence Keliber: Le second catcheur du jeu, mais cette fois dans un style « so british », coup de pied sauté à la zangief, choppe 360, 720…
o
Preston Ajax: Le militaire du jeu, entre Guile et Rolento. Y a aussi du Doctrine Dark là-dedans ! Perso dur mais intéressant, avec notamment une glissade qui touche cross-down à la relevée de l’adversaire.

C’est tout pour aujourd’hui, faut dire que c’est déjà pas mal, à très bientôt pour doser ce jeu en ranking, n’hésitez pas à poster vos questions en commentaire de l’article, c’est un jeu que je vous conseille vraiment, il se trouve en émulation. Vous trouverez la movelist des perso sur gamefaqs. A très bientôt pour de nouveaux articles sur de nouveaux jeux ! ;)

Les commentaires sont clos.